2021 : Le comfort, le doute et l'après-départ

Mon année 2021 en revue

Iwaria picture Credit Photo Iwaria

2021 tire vers sa fin. C’est le moment de faire le bilan et de définir des objectifs pour 2022. Pour moi c’est le moment de revenir sur certains moments marquants de cette année qui aura été très mouvementée.

Si vous me connaissez ou me suivez sur les réseaux sociaux, vous savez que j’ai quitté le Maroc en Mai 2021, après 8 ans, pour rentrer vivre au Bénin. Plusieurs fois, j’ai voulu écrire sur le processus qui a amené à cette décision, mais tellement d’autres évenements s’en suivaient que je n’ai finalement pas eu le temps de le faire. Parlons-en

Mon année 2021 peut-être divisé en 3 périodes :

  • Janvier - Mars : Celle du comfort
  • Mars - Mai : Celle du doute
  • Juin - Décembre : L’après départ

La Zone de Comfort : Janvier 2021 - Mars 2021

2021 commence avec une augmentation salariale au travail. La startup où je travaille parle de lévée de fonds.

Je suis en 2ème année de Thèse de Doctorat. Je suis entrain de finaliser mes dernières expérimentations et la rédaction de mon papier de recherche que je dois soumettre à la plus grande conférence sur le sujet de ma thèse.

Je lance une formation sur l’analyse de données avec Python. Tous les soirs, pendant une heure, je me connectais sur Google Meet pour former 4 personnes qui ont bien voulu suivre cette formation et être des sujets tests de ma pédagogie. Bien que la formation était gratuite, l’une des personnes m’envoie 100 dollars en guise de remerciement pour la qualité de la formation

Je passe de 300 à environ 420 abonnés sur ma chaine Youtube.

Tout va bien dans le meilleur des mondes. Mais rien, absolument ne prédisait ce à quoi pouvait ressembler le reste de l’année

Le doute : Mars - Mai 2021

En tant qu'étranger vivant au Maroc, il n’est pas aisé d’obtenir un contrat CDI. C’est un long processus qu’il faut suivre pour que l’entreprise prouve qu’aucun autre marocain n’est capable d’occuper le poste en question. Jusque-là, j’avais privilégié un statut d’autoentrepreneur comme alternative. Mon titre de séjour expirant en Mai 2021, j’ai commencé les démarches pour un contrat, 1 an plus tôt afin d'éviter toute mauvaise surprise.

Après plusieurs relances de ma part et de mon entreprise, on comprend début Mars, que ce contrat, si je devrais l’obtenir, ne se fera que des mois après. C’est ainsi que débute la période de doute.

Seconde alternative : la thèse de doctorat. Avec une inscription en doctorat, je peux prétendre à un titre de séjour. Seul problème, l’université m’informe qu’il me faudrait une autorisation supplémentaire du ministère de l'éducation. 10 allers-retour entre ce ministère et mon université, tous 2 dans des villes différentes de ma ville de résidence n’ont pas donné de réponse satisfaisante.

Cette frustration, ces doutes ajoutés à la monotonie de la vie de télétravailleur dans une ville constamment en couvre feu, ont tôt fait de me donner l’envie de quitter ce pays qui semblait ne pas vouloir me garder. Mais quitter son emploi, et un pays où on a vécu toute sa vie d’adulte fait peur, très peur.

Le soutient familial et ma confiance en mes capacités de rebondir rendent définitif mon choix. J’annonce donc officiellement à mon entreprise et à mon encadrant de thèse ma démision et mon désir d’arrêter de vouloir trouver une solution pour mon titre de séjour. S’en suit un mois intense d’Avril où je lance ma formation sur Youtube avec au moins 20 vidéos pré-enregistrées, où je passe la certification de Tensorflow, la certification Machine Learning Engineer de Google, où je passe la certification d’anglais IELTS (7.5/9). Le but était non seulement de consolider ce que j’avais appris pendant mon temps au Maroc, mais aussi de me faciliter d'éventuels futurs recherches d’emploi.

Fin Mai 2021, je suis donc rentré au Bénin, après avoir vendu tous mes biens au Maroc et rendu les clés de l’appartement.

L’après-départ : Juin - Décembre 2021

7 mois qui m’ont semblé toute une année, tellement plusieurs choses se sont enchainées.

Cette “nouvelle” vie a commencé par mon acceptation chez Openclassrooms comme Mentor sur les parcours Data. Déjà 7 mois qu'à temps partiel, chaque semaine, je fais des sessions vidéos avec des étudiants de tout âge et expérience et que j’aide dans l’obtention de leur diplôme de Data Scientist ou d’Ingénieur IA.

S’en suivent pêle-mêle:

  • L’obtention de mon permis de conduire
  • La barre des 1000 abonnés sur Youtube en Juillet, puis 2000 en Décembre
  • La participation à diverses conférences et enseignement lors d’une école d'été sur la Data Science
  • Rencontre avec plusieurs fondateurs d’entreprise au Bénin avec des discussions intéressantes sur l’IA, la Data et l’Afrique
  • Propositions d’offres d’emplois venus d’autre pays d’Afrique et d’Europe
  • Voyage et découverte pour la première fois du Ghana
  • Emploi dans la plus grande entreprise Telecom du Bénin et Leader en Afrique également
  • Lancement de ma formation sur le Deep Learning avec une version payante dont toutes les places ont été achetées pendant la pré-commande
  • Revenu mensuel triplé
  • Aménagement dans mon premier appartement
  • Rencontres intéressantes en ligne avec des Ingénieurs, Managers d’entreprises comme Facebook et Google

Je suis reconnaissant d’avoir vécu autant de choses dans une même année et surtout d’avoir eu la santé nécessaire. Je suis également reconnaissant pour toutes les nouvelles rencontres en ligne, reconnaissant pour ces personnes qui apprécient mon travail et dont les parcours m’inspirent également.

Pour 2022, l’objectif est simple. Il s’agit de faire davantage tout ce qui a le plus d’impact. C’est à dire, des vidéos Youtube, les articles de blog, les formations, les conférences, le mentorat, les discussions interessantes.

Que la bonne santé soit toujours au rendez-vous en 2022 !!!